• Canouf

[Résumé SEMAINE 16 : 09/09 - 15/09 – 2993 KMS]

Surgères - Rochefort - Saintes - Saint Palais (118 Km)



Lundi 9 septembre


Nouvelle semaine qui commence en Charentes ! Pour rappel, nous avions décidé pour la première fois de toquer au hasard chez les gens pour demander un morceau de jardin.


Nous replions notre tente et passons dans la cuisine de nos logeurs pour boire un petit café. Nous nous mettons ensuite en selle en prenant soin de repasser devant les murailles de Surgères.


La faim se faisant rapidement sentir, nous nous arrêtons dans un petit village dans lequel nous passons une bonne partie de la journée pour travailler.


Grand choc dans la vitrine du boulanger. Ecrit en gros sous une viennoiserie : CHO-CO-LA-TINE. La ligne est franchie. Il s'agit d'être prudent dans nos propos. Fins stratèges, nous optons pour les croissants.

Nous reprenons la route en milieu d’après-midi pour rallier Rochefort. A quelques kilomètres, nous apercevons de grands mâts qui dominent la vieille ville. Nous comprenons que l’Hermione est arrivée en ville pour passer quelques temps.


[POINT L’HERMIONE] : Avant de désigner la meilleure amie d’Harry Potter interprétée par Emma Watson dont on a tous été amoureux – les menteurs on vous voit – l’Hermione c’est d’abord un bateau qui a transporté La Fayette aux Etats-Unis durant leur guerre d’indépendance. Celle que l’on peut admirer n’est qu’une réplique puisque l’originale a coulé en sortant de l’estuaire de la Loire durant les Guerres de Vendée en 1793.



Comme nous n’avons nulle part où dormir et qu’on en a un peu marre de vivre dans des sacoches… on décide de craquer et de prendre un Air Bnb. Le deuxième en quatre mois. Notre budget logement depuis le début du tour frôle dangereusement les 100€ ATTENTION !

Mardi 10 septembre


Nous passons une matinée tranquille à Rochefort et faisons ENFIN un marché. On a le chic pour rater ce genre de choses donc on en profite quand l’occasion se présente.


On déjeune ensuite le long de l’Hermione puis roulons 5KM pour aller voir une personne que l’on tenait absolument à rencontrer : Jérôme, Spirulinier de profession.


Si cela ne vous dit rien c’est normal car son métier n’existait pas il y a quelques années. Jérôme cultive la spiruline qui n’est pas une plante mais une cyanobactérie – entendez un micro-organisme – apparue il y 3,5 milliards d’années sur terre.

On parle donc des premiers organismes vivants. Elle était déjà consommée par les Aztecs et se développe grâce à de la photosynthèse, de la chaleur et dans de l’eau douce stagnante. C’est pour cela qu’on la retrouve plutôt dans des régions proches de l’équateur.



Il est impossible que la spiruline se développe naturellement en France pour ces raisons car le climat ne le permet pas. On peut néanmoins la cultiver de manière industrielle avec des bassins d’eau douces, des températures dans l’eau comprises entre 28 et 35° - la spiruline commence à mourir au-delà de 42° dans l’eau - et avec un taux d’ensoleillement élevé à l’année. C’est pour cela que l’on retrouve la majorité de la cinquantaine de producteurs de spiruline français dans le sud-ouest.


Comme d’habitude, on vous en fera un portrait plus complet sur instagram quand on aura rattrapé les 20 publications en retard !


En repartant, nous traversons la Charente via un pont comme on n’aime pas : une deux voies avec une petite place sur le côté pour les vélos. Au menu : particules fines et frôlements à 110Km/h… la recette du bonheur !

La route qui suit se fait sans rebondissement particulier. Nous atteignons Saintes vers 19h où nous rencontrons Pauline.



[POINT PAULINE] : Pauline nous a contacté au tout début de notre tour car elle était intéressée par le projet mais aussi par le voyage à vélo en général. Elle a donc passé une semaine à longer la Dordogne et ses magnifiques châteaux/paysages

Par ailleurs, elle a monté un petit projet extra professionnel : Lunel Vintage. L’idée est de chiner sur des brocantes et ailleurs des lunettes anciennes afin de leur redonner une seconde vie. Elle nettoie dans un premier temps les montures puis un opticien lui fournit de nouveaux verres.


Comme son activité professionnelle est dans le monde du vin, elle nous fait découvrir une petite partie du vignoble bordelais. Encore un soir où l’on n’aura pas laissé notre foie tranquille… il va finir par nous détester.


Bref on passe une super soirée, on ne se couche pas trop tard pour être en forme le lendemain.


Mercredi 11 septembre


Nous pensons être à Saint-Palais-sur-Mer en fin de matinée mais le destin en veut autrement. En effet, on se rend compte que nous sommes juste à côté d’une entreprise qui produit des bouteilles fabriquées à partir de noyaux d’olives. On leur passe donc un petit coup de fil vers 8h30 pour savoir s’ils peuvent nous recevoir en fin de matinée. « Ok, le patron vous rappelle dès qu’il est là ». Bon le patron est peut-être recherché par Interpol ou autre, car nous n’avons toujours pas eu de ses nouvelles à l'heure qu'il est. Tant pis !


Entre-temps, on décide de profiter de la matinée et de faire des photos avec les lunettes de Pauline et c’est vers 12h que nous nous décidons à prendre la route.



Comme c’est notre dernière étape avant une petite pause physique, nous décidons d’y aller avec l’art et la manière et de nous économiser.

Tout d’abord, nous prenons soin de ne pas manger et de faire la route d’une traite. 45Km le ventre vide, l’assurance d’un voyage réussi !


Ensuite, quoi de plus beau que de profiter de ce grand soleil charentais en oubliant de remplir nos gourdes ? « L’hydratation c’est pour les faibles » disait Chuck Norris (ou Jean-Louis Borloo on ne sait plus).


Enfin, nous complétons la panoplie des parfaits tocards en utilisant Google Maps qui estime que passer en plein milieu des vignes nous fait gagner du temps. Et on n’oublie pas d’ajouter l’option « chasseurs qui profitent de la première semaine de l’ouverture de la chasse » qui nous met dans un état de sérénité absolue.


Nous atteignons donc tant bien que mal Saint-Palais-Sur-Mer, fief familial de Mouf, où nous allons passer une petite semaine pour préparer et assister au mariage de sa sœur.



Jeudi – Dimanche


Rien de très palpitant concernant le projet vu que nous sommes passés en mode préparation de mariage.


Toutefois nous profitons enfin d’une connexion suffisamment puissante pour poster 100 Go de photos et avoir une sauvegarde de nos fichiers au cas où nous perdions notre matériel sur la route. Habile...

On se retrouve la semaine prochaine pour le départ dans le sud ouest avec passage par le Cap Ferret puis une longue pause à Bordeaux !


Et si vous prenez plaisir à suivre nos (més)aventures n'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook, à notre compte instagram et à liker/partager notre contenu !


Sinon on vous fera faire quelques Allers/Retours au grand air

sur le pont qui enjambe la Charente.

  • Instagram - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon