• Canouf

[Résumé SEMAINE 5 : 25/06 - 30/06 - 882KM]


Rouen - Giverville - Lisieux - Caen (121km)



- Humeur de madame /10 : 3 ( "il fait chaaaaaud")

- Humeur de monsieur /10 : 5 ( il faut bien supporter le 3 de madame)

- Jour sans canicule : 1 (comme par hasard celui où l'on n'a pas pédalé)


Au programme : reprise en douleur, superbes rencontres


Mardi 25 juin : Rouen


Ça y est c’est reparti ! Nous chargeons les vélos chez Thibaut et partons prendre le RER E pour la Gare Saint-Lazare.


Afin de nous mettre dans des conditions de départ optimales en ce début d'épisode caniculaire, nous partons avec 20mn de retard, puis ratons notre RER et finalement notre train pour Rouen. Bien joué. Applaudissements dans la salle.




Qu’à cela ne tienne nous prenons le TER suivant pour Le Havre qui s’arrête à Rouen et nous arrivons chez Romain, un ami d’enfance de la famille de Thibaut. La fin de journée et fraîche. Nous en profitons pour dîner sur le parvis de la cathédrale de Rouen. Qui est toujours aussi belle.




Mercredi 26 juin : Rouen

Nous travaillons toute la matinée sur les différents projets à voir dans la semaine.

On est un peu tristes car nous devions rencontrer un éleveur bovin bio mais ce dernier nous annonce qu’il ne pourra pas nous recevoir car c’est la saison des foins et son planning est trop chargé.


En revanche il nous donne une dizaine de contacts. Nous en appelons certains et prévoyons des rendez-vous en fin de semaine avec 1/ un producteur de lait bio et 2/ un de cidre bio. Tous les deux sont au sud de Lisieux donc sur notre route !


La journée se termine avec Arthur, un ami d’école, autour de quelques pintes bien méritées !



Jeudi 27 juin : Rouen - Giverville


Comme lors de notre passage à Lille, la sortie de Rouen est compliquée à gérer.


On se perd un petit peu en longeant la Seine à base de sens inverse sur la voie rapide dans une sérénité totale.


Nous rencontrons René à Petit Quevilly. En lui expliquant qu’on a eu du mal à sortir de Rouen, il nous propose de nous emmener à 3km où un bac traverse la Seine et amène sur une piste cyclable. Vous vous imaginez bien que l’on accepte volontiers. Au passage, il nous offre une statue en bois qu’il a sculpté.


Nous passons à côté des usines rive gauche qui feraient pâlir de rage un capitaine d’industrie soviétique et prenons le bac pour traverser la Seine.



De l’autre côté, tout est plus calme et nous longeons de grandes falaises en craie et de longues allées de cerisiers dans lesquels nous nous servons allègrement.


Perchés dans les arbres, nous faisons connaissance avec François et Trudie, la soixantaine, qui font leur voyage de noce à vélo en Normandie.


On discute de leur itinéraire, de notre projet puis nous nous séparons après qu’ils nous aient invité en Lorraine lorsque nous y passerons.


En fait, nous les retrouvons 12km plus loin au passage du second bac nous permettant de rejoindre la route que nous avions prévu la veille.



Et c’est là que les ennuis commencent.


Flash conseil préliminaire : quand vous recommencez à pédaler, évitez le jour où la température dépasse les 35 degrés. Ah oui, et évitez de ne faire que des montées.



Car oui les bords de Seine c’est mignon mais derrière il faut remonter les falaises de craie qui les bordent.



La route est longue sous une chaleur de plus en plus harassante. Nous arrivons au Bec Hellouin où nous hélons à nouveau nos nouveaux copains – François et Trudie - croisés au hasard pour la 3e fois! Mouf ayant un problème sur un rayon, François nous dépanne de la pièce qu’il nous manque. Bonheur !


L'abbaye du Bec Hellouin

On se quitte, il est tard et on aimerait passer à la Ferme du Bec Hellouin – celle qui est étudiée dans le film Demain - où nous trouvons porte close. Victimes de leur succès, ils ne sont ouverts que le vendredi de 15h à 18h. GE-NIAL.





On s’en va bredouilles et on craque 2KM plus loin. Trop de chaleur, trop de montées, le physique ne suit plus et on n’arrive plus à pédaler.


Bref on est cramés, ça arrive de temps en temps et ce n’est pas la meilleure des sensations.


On décide d’appeler notre warmshowers pour lui annoncer que l’on va s’arrêter bivouaquer, qu’on l’abandonne au dernier moment mais que dans l’état actuel… on n’en peut plus ! Réponse : « Ok ne bougez pas j’ai un camion on va charger les vélos et on rentre chez moi ». Mais WHAT ?! C’est quoi ces gens trop mignons ? Pourquoi on ne fait pas des reportages sur eux dans Sept à Huit ?


On passe une soirée de dingues. Céline a fait 17000km en vélo pour son voyage de noces et en a écrit un livre qu'elle nous offre avant de se coucher. Elle a récemment changé tout son mode de vie et est passé au 0 déchet, est végétarienne, a son potager. On a pleiiiin de questions à lui poser et elle est très bavarde. L’un dans l’autre… la soirée finit encore trop tard.



Cherchez quelque chose qui va bien sur cette photo svp

Vendredi 28 juin : Giverville - Lisieux (Saint-Germain-De-Livet)


Nous quittons Céline au matin. Il fait encore frais – comprendre déjà 25° - et nous roulons d’une traite jusque Lisieux. La route est plate ou descendante… ça change complètement de la veille et ça fait du bien au moral !


Nous arrivons ensuite dans la ferme de Thierry qui est en train de pailler le sol pour les veaux et commençons à discuter de son métier à l’extérieur. Nous trouvons ensuite un endroit plus calme et réalisons un entretien de 2h au micro car Thierry ne désire pas être filmé.

Nous abordons donc les thèmes du lait bio, du marché, de l’avenir du bio, des réglementations, des lobbies… hyper riche, hyper intéressant… ça devrait sortir sous peu !



Vers 16h, son fils rentre de l’école et nous fait faire le tour de la ferme. Il nous apprend plein de trucs sur la vie dans une exploitation, nous explique le fonctionnement de la faune et la flore dans la région, connaît le prénom des vaches et de leurs veaux, a déjà vu une vache mettre bas…


Vient ensuite la traite à laquelle nous assistons. On nettoie les pis, Thibaut se fait pisser dessus par une vache… une fin de journée réussie !


Au soir, Gaëlle et Thierry nous proposent de rester dîner en famille et nous acceptons volontiers !


Notre suite royale !

Samedi 29 juin : Lisieux - Caen


Nous avons rendez-vous à 11h chez un producteur de cidre bio que Thierry connaît bien. « Bon comme Luc sait que vous étiez chez moi, il a déjà dû prévoir la demie heure retard c’est bon ». Vous imaginez bien, ça ne loupe pas.


Quelques vingtaines de minutes et une engueulade plus tard – Mouf ayant décidé de s’arrêter toutes les 5mn pour contempler des blaireaux crevés qui jonchent le bord de la route alors qu’on est HYPER en retard – nous arrivons chez Luc et Nicole qui nous accueillent par des applaudissements - il fait déjà au moins 35°. C'est le jour le plus chaud de la semaine.


Notre entretien dure deux bonnes heures, Luc est intarissable sur sa reconversion prof d'EPS, producteur de cidre, sur le cidre bio, sur l'agriculture en général, sur la politique agricole... on revient très vite vers vous pour ça aussi ! Il nous fait ensuite une petite visite privée de son exploitation et de ses machines.



Tout de suite lorsque nous lui annonçons que l’on va sûrement aller à Caen à vélo, il refuse catégoriquement à base de « mon fils a votre âge et je lui aurais interdit de reprendre un vélo donc vous ne prenez pas le vélo, je vous emmène à la gare et vous allez à Caen en train ». Bon au moins c’est clair on va finir en train.


Il nous fait la bise, nous lâche un « allez bonne route les enfants à bientôt ! ». On repart tout remués de cette rencontre.


Nous descendons du train à Caen et toquons à la porte d’Aurélien, un ami d’école, qui fête son anniversaire avec des amis ce week-end là. Nous allons ensuite dans un bar et goûtons à l’Embuscade, un cocktail à base de bière, calva, vin blanc, citron... Bref nous nous faisons biiiiien embusquer et lui demandons de rester chez lui le lendemain car on ne pourra pas repartir à vélo comme ça.


Flou artistique ? Non, Embuscade !


Dimanche 30 juin : Caen


Le dimanche est consacré à la pratique intensive de la procrastination et de la flemme, à la préparation des prochaines étapes, à la visite de Caen que l’on ne connaît ni l’un ni l’autre et à la rencontre presque par hasard de la famille de Thibaut qui était en w-e à quelques KM de là. Un rayon de soleil supplémentaire en cette fin de dimanche !




Semaine prochaine nous passons le cap des 1000KM et nous descendons vers la Bretagne !


Et si vous prenez plaisir à suivre nos (més)aventures n'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook, à notre compte instagram et à liker/partager notre contenu pour augmenter notre visibilité !


Sinon nous vous ferons boire de force 5 embuscades à la suite pour bien vous embusquer !


Merci ! <3

116 vues
  • Instagram - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon